Stop à l'écran de 800 m2 à Boulogne Billancourt !

Pour la désinstallation de l'écran géant de Boulogne Billancourt


Signez la pétition !

Déjà 443 signatures. Objectif : 1000

Vos données resteront strictement confidentielles et ne seront ni vendues ni échangées. Des informations sur cette campagne ainsi que d’autres actualités sur RAP vous seront envoyées si vous avez coché la case. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

 

 

A l'attention de Patrick Devedjian, président du conseil départemental des Hauts-de-Seine

La Seine Musicale est un site culturel situé sur l'Île Seguin entre deux bras de la Seine. Il est équipé d'un écran géant extérieur de 800 m2 qui, dans l'idée de son architecte Shigeru Ban, devait servir à retransmettre certains spectacles.

 

En réalité, l’usage de cet écran a été détourné : il sert aujourd’hui principalement à annoncer le programme et à diffuser des publicités pour de grandes marques, en continu de 10 à 23 heures.

 

Cet écran est en totale contradiction avec :

 

- les promesses faites lors de la réhabilitation de l’île qui devait être culturelle, durable et développer "des solutions de pointe dans le domaine de la consommation d’énergie (...) et de la biodiversité" ;

- l'évolution de l'opinion publique qui perçoit de plus en plus comme intrusive, voire insupportable, la pression publicitaire ;

- les efforts importants de quelques collectivités et entreprises pour limiter la pollution lumineuse ;

- la beauté du cadre ;

- la protection de la faune locale ;

- l’obligation de ne créer aucun trouble aux riverains.

 

Selon l’un de ces riverains, la nuisance que représente ce dispositif est « hallucinante» : « On est obligé de fermer les volets de la chambre pour ne pas être dérangé quand on veut juste se reposer un peu. En plus, tout cet étalage de sponsors publicitaires donne une impression pas très classe au vu du site. » Un autre déclare qu'il « [peut] percevoir l'écran des hauteurs d’Issy-les-Moulineaux, et bien [qu'il] n'arrive pas à lire l'écrit, [il] distingue les formes et les mouvements. On dirait une télé au milieu du paysage ».

 

L’écran pollue et agresse par sa taille gigantesque et sa luminosité, il pollue encore plus par son contenu.

Afin de préserver de cette pollution le cadre de vie des habitants et des riverains, je demande l’extinction immédiate de cet écran et son démontage.